Comment augmenter son trafic sur un site web ?

Comment augmenter son trafic sur un site web ?

Comment augmenter son trafic sur un site web ?

Vous souhaitez dynamiser les visites sur votre site web ? Avec pour finalité de vendre plus de produits et services, ou de développer votre notoriété et générer des leads.

Vous le savez sans doute déjà : pour que votre site web soit source de trafic, il faut avant tout se positionner sur les moteurs de recherche. Pour ce faire, il est nécessaire de mettre en place une stratégie de référencement incluant le SEO et le SEA.

Découvrez notre liste des 10 points essentiels à intégrer pour générer du trafic le plus rapidement possible sur votre site web.

Attirer du trafic : pourquoi opter pour le SEO et SEA ?

De nos jours, les internautes n’arrivent pas sur votre site web par hasard, parce qu’ils en ont entendu parler quelque part ou via une connaissance. Ils y arrivent le plus souvent après avoir cherché de l’information, un service ou un produit via les résultats de recherche de leur smartphone.

Si vous souhaitez apparaître dans les premiers résultats de requête, dans la section publicitaire ou non du moteur de recherche, vous avez une alternative : penser stratégie SEO ou SEA. Quel que soit votre secteur d’activité et son caractère concurrentiel, une stratégie doit être mise en place pour augmenter le nombre de visiteurs, et in fine de clients.

Référencement naturel : 5 points clés

Quelle que soit la taille de votre entreprise, auto-entreprise, start-up, institution ou encore association, vous pouvez facilement améliorer votre référencement naturel. Pas besoin d’un gros budget, de compétences poussées en développement web ou marketing, ou encore d’un temps infini. Des astuces assez simples peuvent être mises en place rapidement.

Choisir les bons mots clés

Identifiez les mots clés que les internautes sont susceptibles de rechercher sur internet et qui se rapportent à votre activité. Faites une liste assez exhaustive, avec des mots, des expressions, des questions.

Ensuite, il vous faudra utiliser un outil ou logiciel qui vous permettra de savoir :

– le volume de recherche mensuel pour chacun que ces mots ;

– l’environnement concurrentiel positionné sur l’ensemble de ses mots clés

Ensuite, vous pouvez tout simplement utiliser l’outil de planification de mots clés de Google, qui est gratuit.

Choisissez ensuite le sujet de vos articles de blog, les titres, les sous-titres, les noms des images, en fonction de ces mots clés. Les mots clés identifiés et ciblés doivent apparaître à plusieurs endroits sur toutes les pages de votre site. Il ne faut pas hésiter aussi à faire des liens internes avec pour ancre ces mots clés.

Créer un contenu original et adapté

Tous les algorithmes des moteurs de recherche détestent le contenu redondant, copié-collé. C’est pour cela que toutes les pages de votre site web sans exception doivent être originales, différentes les unes des autres et de tout ce qu’on trouve ailleurs sur le web.

Même pour quelques phrases copié-collé d’un autre site, les algorithmes peuvent sanctionner votre site et le faire redescendre dans les résultats de Google, Bing ou encore DuckDuckGo.

Utiliser des images

On ne pense pas assez à l’importance des images en SEO. Non seulement les internautes adorent visionner des images (22% des recherches d’après SparkToro), mais elles permettent aussi de faire remonter votre site dans les requêtes des moteurs de recherche, dans leur section généraliste ou image.

Cela a plusieurs conditions :

– les images doivent être au format JPEG, GIF, PNG, BMP ou WebP ;

– elles doivent être originales, ne figurer que sur votre site si possible, et non pas provenir de banques d’image ;

– leurs balises ALT doivent être renseignées. Elle doit contenir des mots clés ciblés, être assez courte (une dizaine de mots maximum) et descriptive.

Vous ne serez jamais sanctionnés parce qu’il y a trop d’images sur votre page web, bien au contraire. Attention cependant à leurs poids, qui, s’il est trop important peut diminuer la vitesse de chargement de votre site.

Adapter les pages web pour la lecture sur tout type d’appareil

La plupart du temps, les gens cherchent des informations via des moteurs de recherche sur leur smartphone. Il faut donc absolument que votre site web soit compatible avec une navigation via les différents systèmes d’exploitation des smartphones, y compris plus anciens.

Oubliez donc les mises en pages trop excentriques, privilégiez la simplicité.

Bien sûr, votre site web doit aussi être compatible à la navigation avec d’autres appareils : tablettes, PC, etc.

Bien référencer son site localement

Ouvrir une page Google My Business est gratuit, rapide, et permet de gagner quelques précieuses places dans les moteurs de recherche. N’importe quelle enseigne ou entreprise, même dématérialisée, peut disposer d’un compte Google My Business.

Une fois créé, la page doit être remplie de manière détaillée. Surtout, les informations y figurant doivent être identiques à celles figurant sur votre site web. Cela permettra d’être mieux positionné, y compris pour des recherches pas forcément géographiques.

Référencement payant : 5 astuces indispensables

Le référencement payant nécessite un investissement financier, parfois conséquent pour des petites entreprises. Cependant, il faut garder en tête que le retour sur investissement est beaucoup plus rapide qu’avec le référencement naturel.

Avec le SEO, on part au minimum sur 1 à 12 mois d’attente avant de voir des résultats en termes de nombre de visiteurs. Avec le SEA, les résultats sont immédiats. Le SEA permet à coup sûr de se positionner sur la première page des résultats sur Google à condition d’y mettre le prix et d’avoir les compétences nécessaires pour gérer les campagnes. Or, 90 % des internautes ne vont pas plus loin que cette première page quand ils naviguent sur le web.

C’est pour cela qu’il est indispensable de penser à une stratégie SEA pour tout site web, quitte à la lancer un peu plus tard en cas de trésorerie trop serrée.

Ciblez vos annonces

Pensez d’office à plusieurs annonces. En effet, selon le secteur géographique d’affichage, les annonces ne devront pas être identiques, ne serait-ce qu’au niveau de la langue utilisée.

Si vous êtes une entreprise très locale, limitez bien sûr l’affichage des annonces aux personnes de votre secteur géographique.

A l’inverse, si vous avez ou visez un rayonnement international ou même national, privilégiez des annonces plus générales.

Identifiez les bons mots clés

Comme nous l’avons vu avec le SEO, l’identification des bons mots clés est un facteur clé en référencement. Le SEA n’y échappe pas.

L’outil de planification des mots clés de Google sera aussi utile en SEA.

Il ne faut pas hésiter à exclure certains mots clés en SEA. Par exemple, si vous êtes dans le luxe, excluez d’office l’affichage de votre annonce pour des requêtes associés à l’expression « pas cher ». Si vous vendez des produits naturels pour améliorer la santé, bannissez « médicament ».

Publiez votre annonce au bon moment au bon endroit

Si vous connaissez bien vos produits et services, vous connaissez forcément bien vos personas, vos clients potentiels. Vous avez sans doute en tête leurs habitudes de consommation, leur rythme de vie. Cela est indispensable en SEA : vos annonces publicitaires ne pourront pas être positionnées H24 et partout dans le monde en tête de liste sur les résultats, à moins d’avoir un budget illimité.

Il est donc indispensable de bien penser en amont à « quand » et « où » vous souhaitez diffuser vos annonces, en fonction de ce que vous connaissez de vos clients potentiels :

– naviguent-ils plutôt en soirée ou en journée sur le net ?

– dans quel secteur géographique sont-ils ? Votre activité est-elle plutôt saisonnière ?

Google permet de planifier avec précision l’apparition de vos annonces. Profitez-en !

Évaluez régulièrement les résultats de vos campagnes

Dans les premiers temps, vous allez forcément tâtonner. Vous allez vous tromper sur les mots clés, ou sur les habitudes de votre audience. C’est pour cela qu’il faut repenser régulièrement vos annonces, en fonction des résultats obtenus (nombre de visiteurs, taux de conversion, variations du chiffre d’affaires).

En général, l’indicateur le plus souvent utilisé pour évaluer l’efficacité des campagnes Google Adwords est tout simplement le CTR (taux de clics), délivré directement par Google. Mais vous pouvez aussi choisir d’avoir une vision plus globale et prendre en considération d’autres indicateurs.

Suivez les recommandations Google le plus souvent possible

Google Ads vous suggère de manière automatique des astuces personnalisées pour améliorer vos annonces, en fonction de votre secteur d’activité et de la concurrence. Elles apparaissent dans la partie « Recommandations ». Vous avez même à votre disposition un score qui vous permet de voir si vous suivez bien les recommandations Google.

Attention cependant, comme ces astuces sont générées de manière automatique, elles peuvent parfois être incohérentes ou simplement vous encourager à dépenser plus. A vous de trancher et d’en laisser parfois certaines de côté, même si elles sont le plus souvent pertinentes.

De toute façon, notre expérience démontre qu’il est avisé d’avoir recours aux service d’une agence digitale tant en SEO qu’en SEA si vous souhaitez optimiser votre retour sur investissement et avoir des résultats pérennes et rapides

 

Sources principales

* SEO

Google : Bien débuter en référencement naturel (SEO), 2020. https://support.google.com/webmasters/answer/7451184?hl=fr

CommentCaMarche, Référencement Google, 2020. https://www.commentcamarche.net/contents/1267-referencement-naturel-seo-guide-pratique-complet#mots-cles

SeoBook, 2020. http://www.seobook.com/blog

* SEA

JournalDuNet, SEA, 2019. https://www.journaldunet.fr/web-tech/dictionnaire-du-webmastering/1203523-sea-search-engine-advertising-definition-traduction/

Google Ads, 2020. https://ads.google.com/intl/fr_fr/home/

 

Anne-Lyne CABARROU

Cheffe de projet digital

Demande de Pré-Audit/Souscription

Laisser un commentaire