Mots-clés by Searchbooster

Comment trouver et choisir les mots clés efficaces pour être bien référencé en 2021 ?

La recherche de mots-clés est l’élément le plus important dans le référencement naturel. Et aujourd’hui en termes de visibilité il est primordial pour un site internet d’être bien référencé sur Google et principalement en première page pour générer du trafic et des conversions.

Avec de l’ambition et de bonnes compétences on peut très vite arriver à se hisser à la première page du podium. Le référencement naturel est une compétition où celui qui arrive à conquérir le cœur de l’algorithme Google sera premier. 

Mais avant de conquérir l’amour de Google, il faut avant tout choisir vos mots clés de façon pertinente. Nous allons donc vous livrer les secrets pour trouver et choisir les bons mots clés pour votre activité. Ces étapes permettent d’améliorer rapidement l’audience des pages d’un site tout seul.

Qu’est-ce qu’un mot-clé ?

Mais avant de vous dévoiler ses secrets (connu de la plupart des personnes s’intéressant au SEO) nous allons tout d’abord définir ce qu’est un mot-clé. 

Un mot clé c’est un mot ou une phrase principalement utilisé par les internautes lors de leur recherche en ligne. 

En référencement naturel, c’est à partir d’eux que vous allez définir sur quel sujet écrire ou quelle page créer autour de votre entreprise, de vos produits ou de vos services afin d’amener l’internaute sur votre site. C’est pour cela que faire une étude de mot clé en amont avant de se lancer dans n’importe quel contenu est avantageux.

Ce travail peut sembler fastidieux voire banal mais il est très important de le faire sérieusement car si vous choisissez mal vos mots clés vous aurez les mauvais clients sur votre site et donc pas d’achat ou une durée de visite nulle. 

Types de mots-clés

Réussir à définir les mots-clés utilisés par les internautes permet de savoir l’intention cachée dans leur requête (souvent en lien avec des verbes d’action) et ainsi décider sur quels mots clés il est important de se positionner.

Il existe plusieurs sortes de mots-clés : 

–       Les mots-clés navigationnels

Par définition, un internaute qui utilise des mots-clés navigationnelles connaît déjà l’entreprise et sait exactement ce qu’il veut

–       Les mots-clés informationnels

Ces mots-clés permettent aux internautes de trouver de l’information avec des phrases incluant les mots « comment », « meilleure façon », « quel », « pourquoi », …

–       Les mots-clés transactionnels

Ces mots-clés permettent aux internautes de rechercher des solutions et/ou des comparaisons avant d’envisager d’acheter un produit avec des mots-clés de longues traînes incluant « avis », « critique », « top 10 », « meilleurs », …

–       Les mots-clés commerciaux

Ces mots-clés correspondent aux internautes qui ont une intention élevée d’achat. Ils incluent les mots suivants dans leurs recherches : « prix pour », « où acheter », « commander », « livraison gratuite », …

De plus, Google a amélioré son moteur de recherche en fonction de l’intention de recherches des internautes. Ainsi, il propose aujourd’hui les résultats de recherche de différentes manières. Par exemple, pour une requête « commerciale », Google affichera en premier les résultats Google Shopping.

Vous pouvez donc faire des recherches sur Google pour identifier les intentions et avoir des idées de mots clés. 

5 étapes pour améliorer son référencement

Maintenant que vous connaissez la définition d’un mot-clé et les 4 types de mots-clés existants, nous allons vous livrer les 5 étapes permettant d’améliorer rapidement votre référencement sur les moteurs de recherche sans forcément faire appel aux agences digitales.

1. Définition de sa cible

Chaque projet commence par la définition de sa ou ses cibles. En règle générale, on parle de « buyer persona » (profil d’acheteur) et « buyer journey » (parcours d’achat). C’est-à-dire qu’on va définir « qui » va ou doit venir sur son site et « comment » cela se passe.

Une fois le profil défini, on va pouvoir comprendre les besoins et l’état d’esprit de sa clientèle. Cela nous permettra de définir les mots-clés ou les expressions clés à utiliser en adéquation avec les termes de recherche utilisés par vos futurs visiteurs.

Ensuite, il convient d’organiser votre stratégie de pénétration du marché grâce à la planification des mots-clés. Il s’agit ainsi d’une structuration « en plan » de sa stratégie de mots-clés.

De nombreux outils de planification sont accessibles comme Google Keyword Planner, qui vous suggère des listes de mots clés facilement en fonction de votre requête.

2. L’étude du volume de recherche

La mise en œuvre de la planification des mots-clés peut se faire grâce à l’outil gratuit Google Ads. Il est alors possible de trouver de nouveaux mots-clés et d’obtenir les volumes de recherche.

La recherche de nouveaux mots-clés permet d’accéder à plusieurs indicateurs clés tels que :

– Le volume de recherche mensuelle.

– La concurrence.

– Les enchères de haut de page.

Ainsi, vous allez pouvoir trouver les mots-clés idéaux qui obtiennent des volumes de recherches élevés, une concurrence faible et des enchères basses.

3. Prévisions de recherche

L’outil Google Ads permet également de déterminer le volume de recherche prévisionnel. Google Ads met à disposition plusieurs indicateurs tels que :

– Le nombre d’impressions. Cela correspond au nombre de fois où Google estime que votre site va être affiché grâce à ce mot-clé.

– Le nombre de clics potentiel.

– Le coût d’une campagne et le positionnement moyen sur les moteurs de recherche dans l’hypothèse où vous décideriez de recourir à des Google Ads.

En mettant au point une stratégie efficace dans le choix des mots clés (en fonction de votre objectif) vous permettra de monter dans le positionnement sans avoir à payer.

4. Keyword Efficiency Index

Le Keyword Efficiency Index (KEI) évalue la probabilité d’être bien positionné sur un mot clé dans les résultats naturels des moteurs de recherche. Il se calcule à l’aide de la formule suivante :

KEI = Nombre de Requêtes mensuelles / Nombre de pages indexées x 1 000

Certains mots-clés vous sembleront peut-être sans intérêt surtout en termes de Retour sur Investissement (ROI) qui peut s’avérer très faible, mais cela peut être malgré tout intéressant d’en utiliser certains si votre secteur d’activité correspond à un marché où le volume de recherche n’est pas très élevé et les concurrents peu nombreux.

Au final le KEI permet surtout d’arriver à définir statistiquement sur lesquels il est le plus pertinent de consacrer du temps et des efforts en produisant des contenus les incluant.

5. Reporting

La mise en place d’une stratégie de référencement implique nécessairement une activité de reporting et de suivi. Il s’agit ainsi d’analyser et d’évaluer les choix opérés et de mesurer régulièrement les résultats obtenus pour corriger et affiner vos actions. Pour cela, il vous suffit de suivre dans les outils Google tels que la Search Console et Google Analytics les mots clés pour lesquels vous avez eu des impressions et des clics par exemple, mais aussi de regarder dans votre compte Google Analytics les pages qui ont du trafic, le taux de rebond de ces pages et le temps de lecture.

Et si vous constatez que certaines pages ne sont pas consultées, il ne faut pas hésiter à retravailler le contenu en l’allongeant ou en le reformulant et en y ajoutant de nouvelles informations pour que l’article soit encore plus pertinent. Vous pouvez aussi y ajouter des images et des vidéos en pensant à bien remplir les balises de description.

Notez que le référencement naturel n’est pas instantané, ni une science exacte. Donc les entreprises qui souhaitent un nombre conséquent en clics immédiatement peuvent se tourner avec le référencement payant (même si cela peut représenter un budget conséquent).

Mais si votre budget vous le permet, vous pouvez mettre en place une stratégie de référencement payant tout en investissant du temps en parallèle dans le référencement naturel.

Si vous avez des questions n’hésitez pas à nous contacter !

Anne-Lyne CABARROU

Cheffe de projet digital